POURQUOI PRESERVER LES ABEILLES SAUVAGES ?

welcome

Elles participent majoritairement à la pollinisation des plantes sauvages et cultivées (légumes, fruits et plantes fourragères). Les abeilles domestiques n’entrent que pour 15% dans cette pollinisation !
Il y a environ 20'000 espèces d’abeilles dans le monde (plus que tous les mammifères et les oiseaux réunis : un peu plus de 16 000 espèces). On compte 615 espèces d'abeilles en Suisse dont 1 SEULE ABEILLE MELLIFERE !

La grande majorité des espèces d’abeilles (80%) sont terricoles.

 

Impact économique

Les abeilles sauvages ou solitaires (celles qui ne se regoupent pas en bourgardes ou qui ne vivent pas dans le même "HLM") ) sont responsables de la reproduction de 80 % des plantes à fleurs sauvages et de 70 % des espèces cultivées dans le monde. On estime qu'aux USA la moitié de la pollinisation des cultures est assurée par ces abeilles solitaires.
Valeur économique de l’ensemble du service de pollinisation mondiale : 153 à 200 milliards d'euros/an (Gallai N., Salles J.M.et al.,2009. Economic valuation ofthe vulnerability of world agriculture confronted with pollinator decline.Ecological economics,68, 810-821).

La pollinisation de l’agriculture représente environ 70 milliards d'euros/an.

Les abeilles se classent ainsi au QUATRIÈME RANG des animaux utiles, après le bœuf, le porc et le poulet .